destiny

RP où se mèlent Heroic Fantasy et Cyberpunk
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Sabres Disponibles

Aller en bas 
AuteurMessage
John Malonne
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 470
Age : 40
Date d'inscription : 14/03/2008

Fiche de Personnage
Point de Vie/magie: 29/14
Expérience: 19
Alignement: Good Scrupulous

MessageSujet: Les Sabres Disponibles   Dim 20 Avr - 18:50



Le sabre est une arme blanche d'estoc (dont on utilise la pointe) et de taille (dont on utilise le tranchant). Généralement courbe, il ne possède qu'un seul tranchant (ce qui le distingue de l'épée), il peut être utilisé à une ou deux mains en fonction du type de sabre.

Cimeterre



Sa lame courbe en fait une arme très particulière et elle requiert une approche totalement différente d’une épée normale. Si elle est considérée comme une des épées les plus connues et les plus terrifiantes de l’histoire cela provient du fait que les Arabes en ont fait usage dans nombre de leurs conquêtes.

L’autre intérêt, d’une telle arme c’est que sa lame courbée permettait de glisser sur les surfaces dures (armure, cotte de maille etc.) et permettait de reprendre une attaque manquée. Ses effets dévastateurs sur le champ de bataille ne faisaient aucun doute.

L’arme atteint parfois les 90 cm (plus de 70 pour la lame). La lame a un seul tranchant et elle se termine par une pointe très efficace pour les coups d’estoc, les coups de taille étant renforcés par l’élargissement et l’alourdissement de la lame vers la pointe. Il subsiste des cimeterres à lame flambée, à quillons redressés vers la pointe, etc. Il faut préciser qu’au sens large, le mot "cimeterre" désigne tous les sabres moyens ou proche-orientaux.

Le Daisho :



littéralement « Grand-petit » est le nom donné aux deux armes traditionnelles des samourais, le katana (刀) et le wakizashi (脇差). L'étymologie devient compréhensible lorsque les termes daito (大刀, grande épée) et shoto (小刀, petite épée) sont utilisés : daito associé à shoto donne daisho.
L'utilisation du daishō était réservé exclusivement aux samourais et était un symbole de leur rang. Il commença à être utilisé durant la période Muromachi.

Katana



Symbole de la caste des samouraï, le katana (刀) est un sabre (arme blanche courbe à un seul tranchant) de plus de 60cm. Il est porté glissé dans la ceinture, tranchant dirigé vers le haut. Porté avec un wakizashi, ils forment le daisho. Certaines périodes de l'histoire japonaise étant plus calmes, le katana avait plus un rôle d'apparat que d'arme réelle. Le katana est une arme de taille (dont on utilise la tranchant) et d'estoc (dont on utilise la pointe).
Par extension, le terme Katana sert souvent à désigner l'ensemble des sabres japonais (Tachi, Uchigatana etc.)
Le katana a une taille supérieure à 60 cm mais peut varier selon les périodes et techniques de guerre. Il se manie généralement à deux mains (encore que certaines techniques, comme la célèbre technique à deux sabres de Musashi Miyamoto, ou des techniques impliquant l'utilisation du fourreau, supposent le maniement à une main). Sa poignée (tsuka), suivant le climat politique, variait entre la largeur de deux ou trois mains. La tsuka se termine par une garde (tsuba) qui protège la main. Le poids d'un katana standard varie de 800 grammes à 1300 grammes.

Pour l'entraînement au katana, on utilise cinq types de sabre d'entraînement :

le iaitô (居合刀), réplique en métal (un alliage d'aluminium et de zinc), non tranchante, d'un katana; cette déclinaison du sabre japonais est l'outil d'entraînement de prédilection des pratiquants de iaidô (居合道).
le bokken (木剣), sabre en bois rigide ; c'est une arme en soi (le célèbre samouraï Musashi Miyamoto a remporté son fameux duel contre Kojirō Sasaki avec un bokken improvisé en taillant une rame de la barque qui l'emmenait sur le lieu du duel). Il est utilisé par les pratiquants de iaidô pour des combats, et par les pratiquants d'aïkido et de kendo dans des katas.
le suburitô, sabre en bois rigide et lourd, destiné à s'entraîner aux coupes dans le vide (suburi) en se musclant ;
le shinaï (竹刀), formé par des lamelles de bambou maintenues par une gaine de cuir; ce sabre permet de porter des frappes réelles sans danger, moyennant des protections corporelles, et est utilisé par les pratiquants du kendo (剣道).
le shinken, qui est un katana authentique et aiguisé; il est utilisé principalement pour les coupes, comme dans le batto do et le tame shigiri, contre des cibles constituées de tatamis ou de nattes de pailles roulées. Les hauts gradés (5e dan ou plus) en kenjutsu et en iaidô les utilisent pour passer des examens ou certains katas.

wakizashi



Le Wakizashi (脇差) est un sabre japonais courbe similaire au katana mais en plus petit, dont la taille se situe entre 30 et 60cm. Il peut être porté avec un katana, glissé dans la ceinture, auquel cas on appelle l'ensemble daisho. Les riches marchands, ne pouvant pas porter le katana, sont en revanche autorisés à porter le wakizashi.
Il se manie à une main uniquement. La poignée est de la largeur d'une main. Manié avec le katana il sert de « main-gauche », ou d'arme de parade.
Les samouraïs portaient le katana et le wakizashi à gauche, attachés à la ceinture.
Les pratiquants de kenjutsu, et en particulier du style niten ryu (école héritière de Musashi Miyamoto), utilisent un wakizashi en bois appelé shoto pour l'entraînement. Il est l'arme de prédilection des Iaidokas.
Les samouraïs se servait des Wakizashi pour ce battre dans les lieu clos. Comme ceux-ci étaient relativement cours un combattant était plus libre dans ses mouvements qu'avec une lame plus longue. Ainsi le katana était utilisé pour combattre dans des lieux de taille importante (extérieur, grandes salles...).

Ninjato



Le terme Ninjatō (忍者刀) désigne une arme blanche à lame droite, de longueur proche de 50 centimètres, maniées par les ninjas au Japon.En tout état de cause, les premiers ninjas auraient utilisé un katana identique à celui des samouraï. La longueur de l'arme, portée dans le dos afin de se déplacer plus facilement, posait problème lors de l'escalade le murs, de passages étroits, et était très difficile à dégainer dans des espaces restreints. Ces exigences auraient conduit à une évolution de l'arme vers une lame plus courte, droite (plus aisée à dégainer quand portée dans le dos), convenant à une utilisation en combat très rapproché et d'embuscade. Face aux katana et wakizashi, qui privilégiaient la coupe de taille, le ninjatō, équilibré sur la garde et manié d'une seule main, aurait favorisé les techniques d'estoc (tsuki), dans le cadre du shinobi kenjutsu, le kenjutsu des ninjas.

Tachi



En général, le tachi (太刀) désigne un sabre japonais plus courbé et un peu plus long qu'un katana. Contrairement au katana, il se porte le tranchant de la lame tourné vers le bas. Il était surtout utilisé par la cavalerie.

Toutefois, le tachi est en fait une dénomination représentant deux sortes de lames :

Le tachi (1) : 大刀
Sabre droit d'environ 60 cm, précurseur du sabre japonais classique.

Le terme tachi provient probablement du verbe tachikiru signifiant « couper en deux ». Il apparaît pour la première fois dans le Tôdai-ji kemmotsuchô (registre des objets possédés par l'Empereur). La combinaison de kanji peut se traduire par :

« épée longue », dans le cas d'un sabre long (« 刀 » désigne le sabre ou l'épée, et « 大 » est un homme « 人 » aux bras levés et signifie grand ou large), ou bien
« épée horizontale » pour un sabre court.
Cette arme était possédée par les personnes de haute classe sociale.

Techniquement, les lames de cette catégorie ne peuvent rivaliser de qualité avec celle des lames futures.

Il ne reste que peu de lames de cette période, et malheureusement, la plupart ayant été entreposées dans des conditions relativement mauvaises, elles sont aujourd'hui dans un état qui ne nous permet pas leur juste appréciation. Cependant, ces lames restent d'une importance historique non néligeable et sont exposées dans de nombreux musées à cet effet.

Le tachi (2) : 太刀
Sabre courbe d'environ 60 cm.

Contrairement au katana, qui est glissé dans l'obi (ceinture), le tachi est suspendu par des lanières, tranchant vers le bas. Les premiers tachi furent produits pendant la période Koto. Nombre d'entre eux furent raccourcis plus tard, par la coupe d'une partie de la soie, ce qui provoque la perte du mei (signature du forgeron).

Il existe des tachi de plus de 90 cm, ils sont alors appelés odachi (tachi long). Ceux inférieurs à 60 cm sont appelés kodachi (tachi court).

Historiquement, les premiers exemplaires de cette catégorie marquent l'évolution technique qui fera des sabres japonais des œuvres à grande valeur artistique. Leurs techniques de fabrication sont globalement uniformisées.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destiny.forums-actifs.com
 
Les Sabres Disponibles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sources d'energie disponibles en Haiti
» Fruit du Démon et Sabres d'exception oubliés ?
» Buffalo Sabres
» Sabres et Epées des Guerres Napoléoniennes
» Le DG des Sabres contacte les agents de ses Agents Libres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
destiny :: Background :: L'équipement de Neo Terra :: Les Armes blanches-
Sauter vers: